ciac-web

Inscription Newsletter

Accueil / Expositions / Expositions précédentes
Henri Baviera : Carnet de bord (rétrospective) PDF Imprimer Envoyer

HENRI BAVIERA
Carnet de bord
Œuvres d’Henri Baviera, peintures inédites, dessins, livres d’artistes, volumes polyester, gravures

cata-baviera

HENRI BAVIERA
Carnet de bord
Un parcours en peintures, dessins, volumes polyester, gravures et livres d’artistes
Exposition octobre 2015 - janvier 2016
(48 p., ville de Carros - Éditions de l’Ormaie) 15€


Catalogue publié aux Éditions de l’Ormaie.
Textes de Frédérik Brandi et Raphaël Monticelli.

En conclusion d’une année marquée au CIAC par la révélation des artistes carrossois et la célébration internationale du cinquantenaire de la disparition de Le Corbusier, la ville de Carros présente en son centre d’art contemporain un regard rétrospectif sur le parcours d’un artiste qui a pris part aux grands courants de la création sur la Côte d’Azur, tout en développant un univers très personnel.
D’abord à Saint-Paul de Vence où il côtoie André Verdet et les grands noms de la modernité, puis à Nice au coeur des mouvements d’avant-garde, et enfin à Lorgues depuis les années 2000 dans un environnement propice, Henri Baviera a connu plusieurs périodes, riches et diversifiées. Son œuvre a bien sûr été orientée par les sites et les lieux qu’il a fréquentés, les ateliers qu’il a créés, les rencontres qu’il a vécues. Graveur réputé, il a de plus travaillé à quatre mains avec de nombreux confrères plasticiens ou écrivains, au carrefour de multiples influences et approches.
Au-delà des différentes techniques mises en action avec virtuosité, il exprime avec constance un message d’espoir, demandant à ses contemporains un peu plus de respect pour la vie et la nature. À travers l’oeuvre d’Henri Baviera, c’est cette double dimension, humaine et territoriale, que nous sommes heureux de mettre en lumière aujourd’hui.

L’exposition consacrée à Henri Baviera nous convie à l’effeuillage d’un Carnet de bord, celui d’une vie d’artiste en perpétuel renouvellement. Chez lui, l’objectivité revendiquée ou l’introspection intime font toujours retour à un socle immuable : la volonté d’un humanisme dépassant l’anthropocentrisme.
Le découpage en séquences formelles ou chronologiques, avec la perméabilité et les va-et-vient qu’autorise la circulation dans les espaces du château de Carros, entend procurer une approche au plus près du processus de création. Des années soixante à nos jours, la période minérale, les volumes de polyester, les formes évolutives, la période onirique, les brèches et fenêtres, et enfin la série en cours des incantations dessinent un chemin singulier, que complètent et résument les réalisations sous forme de gravures ou de livres d’artistes.
Il s’agit de rendre compte d’une œuvre dans sa dimension établie et historique mais aussi dans le cours de ses transformations, de ses mutations à peine perceptibles jusqu’à ses ruptures fécondes. Montrer le fixe et le mobile, la force des préoccupations récurrentes et le surgissement de l’inspiration, au service d’éléments fondamentaux qui s’affirment avec toute la puissance que leur confère le temps, tout particulièrement dans les œuvres nouvelles, finalisées pour l’exposition.

Shagan-henri-baviera

SHAGAN - 2014
Acrylique sur toile
162 x 130 cm



 

 

                                           Copyright ville de Carros                                Informations légales                                Contact